Le parc national de la Vanoise

Le Parc national de la Vanoise (PnV) : premier parc français

En 1963, le Parc national de la Vanoise est créé par décret. Des 10 parcs nationaux français, c’est le premier à avoir vu le jour.
  • Sa vocation première fut d’être un territoire à la mesure de l’espèce que l’on souhaitait protéger : le Bouquetin des Alpes (Capra ibex).
    Il emboîte ainsi le pas, 40 ans plus tard, du Parc national du Grand Paradis en Italie, avec lequel il partage une frontière commune de 14 km.
  • Avec 1 250 km2, les deux parcs jumelés depuis 1972 forment le plus grand des espaces protégés d’Europe occidentale.
    La superficie du cœur du Parc national de la Vanoise est de 528 km2. Le cœur, anciennement appelé Zone Centrale, correspond au parc au sens strict.
  • C’est une zone protégée par une réglementation spécifique. Situé entre les hautes vallées de la Maurienne et de la Tarentaise, le parc enveloppe des montagnes élevées.
  • Le plus haut sommet du cœur, culminant à 3 855 m, est la Grande Casse, le second est le Mont Pourri à 3 779 m, sur la commune de Peisey-Nancroix.

Un grand Parc des Alpes

  • La grande variété de roches, de végétaux et d’animaux contribuent à la remarquable richesse du massif de la Vanoise.
  • Le nombre d’espèces végétales est estimé à 1 200, dont 200 sont particulièrement remarquables.
    Parmi les espèces protégées présentes sur la commune, on peut citer la Primevère du Piémont (Primula pedemontana) ou le délicat Sabot de Vénus (Cypripedium calceolus).
  • Ce qui a fait et fait encore le succès du Parc national de la Vanoise reste sa faune de montagne emblématique : plus de 1800 bouquetins des Alpes (Capra ibex), la plus importante colonie française ainsi que plus de 4000 chamois (Rupicapra rupicapra).
  • Sans oublier la présence de nombreux autres mammifères.
Le Parc abrite également près de 120 espèces nicheuses d’oiseaux, dont 26 couples reproducteurs d’aigles royaux (Aquila chrysaëtaus) et 4 couples reproducteurs de gypaètes barbus(Gypaetus barbatus) dont un couple est installé dans la vallée du Ponthurin depuis 2003.
Tétras lyre (Tetrao tetrix) et Lagopède des Alpes (Lagopus mutus) sont plus difficiles à observer.
Les amphibiens sont représentés entre autres par le Triton alpestre (Triturus alpestris) la Grenouille rousse (Rana temporaria) et le Crapaud calamite (Bufo calamita).
Parmi les insectes, le spectaculaire grand Apollon (Parnassius apollo), cohabite avec des espèces plus discrètes dont certaines sont nouvelles pour la science.

La spirale de Vie : L'emblème 

C'est la figure symbolique des parcs nationaux de France, une image formée par une multitude d'éléments (silhouettes animales, végétales et minérales) organisés selon une structure en spirale. C'est une représentation métaphorique du mouvement, de la richesse et de la complexité de la vie.

Premier emblème commun à tous les parcs (il représente l'institution nationale, garante de la connaissance, du respect et de la protection de la nature). Il est unique et ne peut en aucun cas être modifié. Une couleur vive a été attribuée à chaque parc, reflet de sa spécificité et évocation des couleurs de la nature. Elle contraste avec le noir de l'emblème.
Pour le Parc national de la Vanoise, le bleu rappelle celui de la gentiane.
  • Parc National de la Vanoise, Logo PNV